A MES CHERIES (covers)

by Lems

/
1.
2.
3.
4.
5.
03:03
6.
02:58
7.
03:19
8.
9.
10.
02:51
11.
12.
03:29
13.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
20.
21.
22.
04:37
23.
03:39
24.
25.
04:18
26.
27.
03:43
28.
29.
30.
31.
02:59

about

Toutes ces chansons, sauf le première, sont des reprises (covers)

credits

released October 1, 2014

tags

license

all rights reserved

about

Lems Bordeaux, France

Sérial rêveur compulsif irradié là à l'océan par un soleil estival éblouissant et souriant bêtement face à l'impitoyable objectif de sa fille esbaudie devant si niaise grimace ... pathétique non ?

contact / help

Contact Lems

Streaming and
Download help

Track Name: A mes chéries
Mes chéries mes amours
Mes tendres si câlines
Vos enfance envolées
En mon coeur sont clouées

Mes chéries mes amours
Mes douces figurines
Emportés nos paquets
Patiemment ficelés
Patiemment ficelés

Mes chéries mes amours
Mes mignonnes gamines
Colis de doux baisers
Regards ardents mouillés

Mes chéries mes amours
Mes princesses marines
Nos bonheurs gardez-les
Pour savoir partager
Pour savoir partager

Mes chéries mes amours
Mes soleils, mes mutines
Silences et regrets
Laissez les, oubliez

Mes chéries mes amours
mes si belles chagrines
Heureuse et enjouées
Restez le à jamais

Mes chéries mes amours
Mes tendres si câlines
Vos enfance envolées
En mon coeur sont clouées

Mes chéries mes amours
Mes douces figurines
Emportés nos paquets
Patiemment ficelés
Patiemment ficelés

Mes chéries mes amours
Mes mignonnes gamines
Colis de doux baisers
Regards ardents mouillés

Mes chéries mes amours
Mes princesses marines
Nos bonheurs gardez-les
Pour savoir partager
Pour savoir partager

Mes chéries mes amours
Mes soleils, mes mutines
Silences et regrets
Laissez les, oubliez

Mes chéries mes amours
mes si belles chagrines
Heureuse et enjouées
Restez le à jamais
Heureuse et enjouées
Restez le à jamais
Heureuse et enjouées
Restez le à jamais

Paroles et musique Hugues Lemoîne
Track Name: Ton héritage
Si tu aimes les soirs de pluie
Mon enfant, mon enfant
Les ruelles de l'Italie
Et les pas des passants
L'éternelle litanie
Des feuilles mortes dans le vent
Qui poussent un dernier cri
Crie, mon enfant

Si tu aimes les éclaircies
Mon enfant, mon enfant
Prendre un bain de minuit
Dans le grand océan
Si tu aimes la mauvaise vie
Ton reflet dans l'étang
Si tu veux tes amis
Près de toi, tout le temps

Si tu pries quand la nuit tombe
Mon enfant, mon enfant
Si tu ne fleuris pas les tombes
Mais chéris les absents
Si tu as peur de la bombe
Et du ciel trop grand
Si tu parles à ton ombre
De temps en temps

Si tu aimes la marée basse
Mon enfant, mon enfant
Le soleil sur la terrasse
Et la lune sous le vent
Si l'on perd souvent ta trace
Dès qu'arrive le printemps
Si la vie te dépasse
Passe, mon enfant

{Refrain:}
Ça n'est pas ta faute
C'est ton héritage
Et ce sera pire encore
Quand tu auras mon âge
Ça n'est pas ta faute
C'est ta chair, ton sang
Il va falloir faire avec
Ou, plutôt sans

Si tu oublies les prénoms
Les adresses et les âges
Mais presque jamais le son
D'une voix, un visage
Si tu aimes ce qui est bon
Si tu vois des mirages
Si tu préfères Paris
Quand vient l'orage

Si tu aimes les goûts amers
Et les hivers tout blancs
Si tu aimes les derniers verres
Et les mystères troublants
Si tu aimes sentir la terre
Et jaillir le volcan
Si tu as peur du vide
Vide, mon enfant

{au Refrain}

Si tu aimes partir avant
Mon enfant, mon enfant
Avant que l'autre s'éveille
Avant qu'il te laisse en plan
Si tu as peur du sommeil
Et que passe le temps
Si tu aimes l'automne vermeil
Merveille, rouge sang

Si tu as peur de la foule
Mais supportes les gens
Si tes idéaux s'écroulent
Le soir de tes vingt ans
Et si tout se déroule
Jamais comme dans tes plans
Si tu n'es qu'une pierre qui roule
Roule, mon enfant

{au Refrain}

Mon enfant

Benjamin Biolay paroles et musique
Track Name: Reviens mon amour
{Parlé:}
D'abord, j'ai perdu ma langue
Et puis j'ai perdu mes clefs
Ensuite, j'ai perdu le nord, la tête un soir d'été
J'ai perdu mon adresse et puis j'ai perdu mon âme
J'ai perdu mon chemin

J'ai perdu d'avance, j'ai perdu la guerre
J'ai perdu le sens de l'humour, des affaires
Et puis j'ai perdu la mémoire, j'ai perdu le sourire
Le jour où j'ai perdu mon père

J'ai perdu à la loterie

{Refrain, chanté, x2}
Oh, viens me retrouver
Reviens mon amour
Pour dix de retrouvées
Je n'ai qu'un amour

{Parlé:}
Alors, j'ai perdu ma jeunesse
Et puis j'ai perdu confiance
J'ai perdu au poker, j'ai perdu la conscience
J'ai perdu la beauté, le goût, le toucher
J'ai perdu mes papiers, j'ai perdu mon identité

J'ai perdu la raison, j'ai perdu ma maison
J'ai perdu à tort ou à raison
J'ai perdu mon enfance
Et puis je t'ai perdue
J'ai perdu mon aimée
Il me reste la vie

J'ai perdu à la loterie

{au Refrain, chanté, x2}

{Parlé:}
D'abord, j'ai perdu ma langue
Et puis j'ai perdu mes clefs
Ensuite, j'ai perdu le nord, la tête un soir d'été
J'ai perdu mon adresse et puis j'ai perdu mon âme
J'ai perdu mon chemin

J'ai perdu d'avance, j'ai perdu la guerre
J'ai perdu le sens de l'humour, des affaires
Et puis j'ai perdu la mémoire, j'ai perdu le sourire
Le jour où j'ai perdu mon père

J'ai perdu à la loterie

{au Refrain, chanté, x2}

Paroles Marc Lavoine
Musique : Fabrice Aboulker
Track Name: Il voyage en solitaire
Il voyage en solitaire
Et nul ne l'oblige à se taire.
Il chante la terre.
Il chante la terre

Et c'est une vie sans mystère
Qui se passe de commentaires.
Pendant des journées entières,
Il chante la terre.

Mais il est seul.
Un jour,
L'amour
L'a quitté, s'en est allé
Faire un tour de l'autre côté
D'une ville où y'avait pas de place
Pour se garer.

Il voyage en solitaire
Et nul ne l'oblige à se taire.
Il sait ce qu'il a à faire.
Il chante la terre.

Il reste le seul volontaire
Et, puisqu'il n'a plus rien à faire,
Plus fort qu'un armée entière,
Il chante la terre

Mais il est seul.
Un jour,
L'amour
L'a quitté, s'en est allé
Faire un tour de l'autre côté
D'une ville où y'avait pas de place
Pour se garer
Et voilà le miracle en somme,
C'est lorsque sa chanson est bonne,
Car c'est pour la joie qu'elle lui donne
Qu'il chante la terre.

Paroles et Musique Gérard Manset
Track Name: Ton absence
Comme une bouffée de chagrin
Ton visage me dit plus rien
Je t'appelle et tu ne viens pas
Ton absence est entrée chez moi

C'est un grand vide au fond de moi
Tout ce bonheur qui n'est plus là
Si tu savais quand il est tard
Comme je m'ennuie de ton regard

C'est le revers de ton amour
La vie qui pèse un peu plus lourd
Comme une marée de silence
Qui prend ta place et qui s'avance

C'est ma main sur le téléphone
Maintenant qu'il n'y a plus personne
Ta photo sur la cheminée
Qui dit que tout est terminé

Tu nous disais qu'on serait grands
Mais je découvre maintenant
Que chacun porte sur son dos
Tout son chemin comme un fardeau

Les souvenirs de mon enfance
Les épreuves et les espérances
Et cette fleur qui s'épanouit sur le silence...
Ton absence


Je dors blotti dans ton sourire
Entre le passé, l'avenir
Et le présent qui me retient
De te rejoindre un beau matin

Dans ce voyage sans retour
Je t'ai offert tout mon amour
Même en s'usant l'âme et le corps
On peut aimer bien plus encore

Bien sûr, là-haut de quelque part
Tu dois m'entendre ou bien me voir
Mais se parler c'était plus tendre
On pouvait encore se comprendre

Mon enfance a pâli, déjà
Ce sont des gestes d'autrefois
Sur des films et sur des photos
Tu es partie tellement trop tôt

Je suis resté sur le chemin
Avec ma vie entre les mains
À ne plus savoir comment faire
Pour avancer vers la lumière

Il ne me reste au long des jours
En souvenir de ton amour
Que cette fleur qui s'épanouit sur le silence...
Ton absence.

Paroles et musique Yves Duteil
Track Name: Une ile
Une île
Entre le ciel et l'eau
Une île
Sans hommes ni bateaux
Inculte
Un peu comme une insulte
Sauvage
Sans espoir de voyage
Une île
Une île
Entre le ciel et l'eau

Ce serait là, face à la mer immense
La sans espoir d'espérance
Tout seul face à ma destinée
Plus seul qu'au coeur d'une foret
Ce serait là dans ma propre défaite,
Tout seul, sans espoir de conquête
Que je saurais enfin pourquoi
Je t'ai quittée, moi qui n'aime que toi

Une île
Comme une cible d'or
Tranquille
Comme un enfant qui dort
Fidèle
A en mourir pour elle
Cruelle
A force d'être belle
Une île
Une île
Comme un enfant qui dort

Ce serait là, face à la mer immense
Là pour venger mes vengeances
Tout seul avec mes souvenirs
Plus seul qu'au moment de mourir
Ce serait là, au coeur de Sainte-Hélène
Sans joie sans amour et sans haine
Que je saurais enfin pourquoi
Je t'ai quittée, moi qui n'aime que toi

Une île
Entre le ciel et l'eau
Une île
Sans hommes ni bateaux
Inculte
Un peu comme une insulte
Sauvage
Sans espoir de voyage
Une île
Cette île
Mon île, c'est toi

Paroles Serge Lama Musique Yves Gilbert
Track Name: Tout seul
Tout seul
Tout seul
Tout froissé
Tout cassé
Tout-à-fait dépassé

Tout seul
Tout seul
Tout me saoule
Tourneboule
Tout-à-coup tout s'écroule

Tu as préféré descendre en marche
Décidément l'amour ça ne marche
Pas tout seul

Tout seul
Tout seul
Tout c' qu'on a
Tout s'en va
T'oublier, non, j' peux pas

Tout seul
Tout seul
Tout perdu
Tout foutu
Tourner la page me tue

Tu as préféré descendre en marche
Décidément l'amour ça ne marche
Pas tout seul

Tout seul
Tout seul
Mais par contre
Un malheur
N'arrive jamais
Tout seul

Tout seul
Tout seul
Faut accepter de dérouiller
Faut s' débrouiller
Tout seul

Paroles et musique Jacques Duval
Track Name: Souvenirs attention danger
J'ai trouvé dans un cahier bleu d'écolier
Un vieux poème à l'encre un peu délavée
Des mots d'amour couleur d'enfance et soudain
Un prénom qui ne me dit rien
Petite fille aux yeux si purs, mon amour
Tablier rouge sur l'azur des beaux jours
Le drapeau rouge sur la plage est levé
Souvenirs... Attention... Danger !

Là-bas, Marie-Louise coupe le bois
Là-bas, la résine embaume les toits
Là-bas, le ciel est gris mais il fait beau quand même
Là-bas, l'éc__e des vagues joufflues
Là-bas, traîne des prénoms disparus
Là-bas, le vent sur la dune a le cœur ému

Vieille plume Sergent-Major, mon amie
Tes mots brillent comme de l'or dans la nuit
Accrochant une balançoire au jardin
Du prénom qui ne me dit rien
Elle est tombée dans le fossé, elle pleure
Je lui donnerai un baiser tout à l'heure
Dans le hangar, sous le camion, bien cachés
Souvenirs... Attention... Danger !

Là-bas, Marie-Louise a les reins brisés
Là-bas, la terre est dure à faire chanter
Là-bas, les jours sont gris mais on est gai quand même
Là-bas, l'éc__e des vagues d'hier
Là-bas, blanchit les cheveux de la mer
Là-bas, le vent sur la dune a l'humeur amère

Une feuille de marronnier oubliée
Entre deux feuilles de papier quadrillé
Un buvard, une tache d'encre et soudain
Un prénom couleur de chagrin
Petite fille aux yeux si purs, cheveux blonds
Les années ont dressé un mur en béton
Sous le pont de tes jambes un autre est passé
Souvenirs... Attention... Danger !

Là-bas, Marie-Louise et le vieux cheval
Là-bas, lisent mon nom dans le journal
Là-bas, je vis loin d'eux mais je suis près quand même
Là-bas, de vagues vertes en vagues bleues
Là-bas, l'océan fait les gens heureux
Là-bas, le vent sur la dune a les larmes aux yeux

Dans ce cahier bleu j'ai puisé l'émotion
Qui m'a aidé à composer ma chanson
Désormais je serai partout étranger
Souvenirs... Attention... Danger !

Paroles Serge Lama Musique Tony Stéfanidis
Track Name: Il faut tourner la page
Il faut tourner la page
Changer de paysage
Le pied sur une berge
Vierge
Il faut tourner la page
Toucher l'autre rivage
Littoral inconnu
Nu
Et là, enlacer l'arbre
La colonne de marbre
Qui fuse dans le ciel
Tel
Que tu quittes la terre
Vers un point solitaire
Constellé de pluriel

Il faut tourner la page

Redevenir tout simple
Comme ces âmes saintes
Qui disent dans leurs yeux
Mieux
Que toutes les facondes
Des redresseurs de monde
Des faussaires de
Dieu
Il faut tourner la page
Jeter le vieux cahier
Le vieux cahier des charges
Oh ! yeah !
Il faut faire silence
Traversé d'une lance
Qui fait saigner un sang
Blanc
Il faut tourner la page
Aborder le rivage
Où rien ne fait semblant
Saluer le mystère
Sourire
Et puis se taire

Paroles Claude NOUGARO musique Philippe SAISSE
Track Name: Blues Indigo
Persans, gouttières ou mistigris
si la nuit tous les chats sont gris
les hommes aussi sont tous égaux
quand tombe cette chape indigo
ciment de poussière et d'ennui
qui descend autour de minuit
sur les pavés, les quais de gare
les arrivées, les cases-départ
des jeux de l'oie perdus d'avance
quand les dés roulent sans qu'on les lance
sans quand les lance

on fouille aussi dans les poubelles
des souvenirs, on se rappelle
des princesses et des cendrillons
des éphémères, des papillons
qui tournaient dans les abat-jours
de nos palais de rois d'un jour
on se bat dans les terrains vagues
eux font leurs griffes, on fait des tags
et des marelles, mais pas de chance
la boîte tombe pas où on la lance
où on la lance (2x)

chat des palaces, voleurs, voyous
des favelas ou du bayou
qu'on soit mozart ou john coltrane
c'est toujours le même blues qu'on traîne

faudrait, sur la carte du tendre
des touaregs pour nous attendre
quelques repères et des sherpas
des guides, des boussoles, des compas
ou des livingstone dans nos jungles
moins de foin, un peu plus d'épingles
des camions entiers d'amoureuses
de mygales, de mante-religieuses

que nos appels aux ambulances
elles les entendent quand on les lance
quand on les lance (ad lib)

Paroles David McNeil Musique Julien Clerc
Track Name: L'ennemi dans la glace
Il y a dans ma maison quelqu'un
dont j'me méfie qui me défie
qui s'assied à ma place, qui m'ressemble comme un frère
qui respire mon air

L'ennemi dans la glace
dont le regard me glace
sourit mais j'le connais bien

L'ennemi dans la glace
dont le regard me glace
il me veut pas du bien

Il y a chez moi un hôte indésirable
insaisissable
qui vit sous mon toit,
qui dort dans mon lit
qui jamais ne m'oublie

L'ennemi dans la glace
dont le regard me glace
sourit mais moi j'le connais

L'ennemi dans la glace
dont le regard me glace
il m'laissera pas en paix

Dehors je croise des étrangers
des ombres qui marchent dans le noir
Ce n'est pas d'eux que vient le danger
mais je reconnais chaque soir
mon pire ennemi dans ce miroir

Je m'souviens de l'homme que j'étais,
mais un traître l'a fait disparaître
Et moi, qui je suis ? chasseur ou chassé ?
Qu'est-ce qui s'est passé?

L'ennemi dans la glace
dont le regard me glace
Sourit mais j'le connais bien

L'ennemi dans la glace
dont le regard me glace
il me veut pas du bien

Dehors je croise des étrangers
des ombres qui marchent dans le noir
Ce n'est pas d'eux que vient le danger
mais je reconnais chaque soir
mon pire ennemi dans ce miroir

Paroles Jacques Duvall musique Alain Chamfort et Marc Moulin
Track Name: Chère amie
Je pense à vous souvent
Je continue quand même
D'aimer les bateaux blancs
Que le désir entraîne
Je manque de vous souvent
Mais je m'en vais quand même
Laisser voler le vent
Qui souffle sur la peine

REFRAIN:
Chère amie, je vous écris ces quelques mots
Pour vous dire qu'il ne fait pas beau
Et que j'ai mal, seul, depuis que je vous ai perdu
Je vous écris ces quelques fleurs
Avec mon coeur à l'intérieur
Je vous fais toutes mes excuses

Je rêve à vous souvent
Je me souviens de tout
Je me réveille à temps
Mais je vous vois partout
Je vous attends souvent
J'invente un rendez-vous
Vous n'avez plus le temps
Plus une minute à vous


Paroles Marc Lavoine musique Fabrice Aboulker
Track Name: Quand je serai ko
When, petite soeœur,
We'll just have to remember.
I'll be down,
No more, the old dancing music sound.
All day long in my gown,
When I will be down.

When, petite soeœur,
We'll just have to remember.
I'll be down,
No more, the old dancing music sound.
All day long in my gown,
When I will be down.

Quand j'serai K.O.,
Descendu des plateaux d'phono,
Poussé en bas
Par des plus beaux, des plus forts que moi,
Est-ce que tu m'aimeras encore
Dans cette petite mort ?

Attention : plus personne
Porteurs de glace de chewing gum,
Plus d'belle allure,
Chevaux glissant sur la Côte d'Azur.
Quand j'serai pomme,
Dans les souv'nirs, les albums,
Est-ce que tu laisseras
Ta main, sur ma joue, posée comme ça ?
Est-ce que tu m'aimeras encore
Dans cette petite mort ?

When, petite soeœur,
We'll just have to remember.
I'll be down,


No more, the old dancing music sound.
All day long in my gown,
When I will be down.


Plus d'atoll
Pour une déprime qu'a du bol,
Plus les folles
Griffonnant "Je t'aime" sur des bristols.
Quand j'serai rien
Qu'un chanteur de salle de bains,
Sans clap clap
Sans guitare, sans les batteries qui tapent,
Est-ce que tu m'aimeras encore
Dans cette petite mort ?

When, petite soeœur,
We'll just have to remember.
I'll be down,
No more, the old dancing music sound.
All day long in my gown,
When I will be down.

When, petite soeœur,
We'll just have to remember.
I'll be down,
No more, the old dancing music sound.
All day long in my gown,
When I will be down.

When, petite soeœur,
We'll just have to remember.
I'll be down,
No more, the old dancing music sound.
All day long in my gown,
When I will be down

Paroles et musique Alain Souchon
Track Name: La chanson des vieux cons
Tant qu'on ne sait pas qu'on ne sait rien
Tant qu'on est de gentils petits chiens
Tant que la petite santé va bien
On n'est pas la queue d'un être humain
Tant qu'on ne sait pas le coup de frein
Qui vous brûle à vif un jour de juin
Tant qu'on ne sait pas que tout s'éteint
On ne donne quasi jamais rien
Tant qu'on ne sait pas que tout éreinte
Tant qu'on ne sait pas ce qu'est la vraie crainte
Tant qu'on n'a jamais subi la feinte
Ou regarder pousser le lierre qui grimpe
Tant qu'on n'a pas vu le ciel déteint
Flotter le cadavre d'un humain
Sur un fleuve nu comme un dessin
Juste un ou deux traits au fusain

C'est une chanson, une chanson pour les vieux cons
Comme moi petite conne d'autrefois
C'est une chanson une chanson qui vient du fond de moi
Comme un puit sombre et froid

Tant qu'on ne sait pas qu'on est heureux
Que là-haut ça n'est pas toujours si bleu
Tant qu'on est dans son nuage de beuh
Qu'on ne se dit pas je valais mieux
Tant qu'on n'a pas brûlé le décor
Tant qu'on n'a pas toisé un jour la mort
Tant qu'on a quelqu'un qui vous serre fort
On tombe toujours un peu d'accord

C'est une chanson, une chanson pour les vieux cons
Comme toi, petit con d'autrefois
C'est une chanson, une chanson qui vient du fond de moi
Comme un puit sombre et froid

Tant qu'on ne sait pas ce qu'est la fuite
Et la honte que l'on sait qu'on mérite
Tant qu'on danse au bal des hypocrites
Qu'on n'a jamais plongé par la vitre
Tant qu'on n'a pas vu brûler son nid
En quelques minutes à peine, fini
Tant qu'on croit en toutes ces conneries
Qui finissent toutes par "pour la vie"

Paroles et musique Benjamin Biolay
Track Name: Les dessins de Folon
Comme dans les dessins de Folon
Ceux qu'on aimait quittent la Terre
Le corps lourd et l'âme légère
Un peu plus graves à l'horizon

Dans leur pardessus de béton
Ceux qu'on aimait nagent en silence
Dans le temps sage de l'absence
Comme dans les dessins de Folon

On pourrait presque les toucher
De l'autre côté du papier
Fantômes gris des jours de peine
En long cortège de semaines

A rêver loin dans leur lumière
On pourrait presque enfin se taire

Comme dans les dessins de Folon
Il y a du rose et du vert pâle
Et des souvenirs bleu d'opale
Dans un champ vide de coton

Comme des bulles de savon
Prisonniers de la transparence
Ceux qu'on aimait doucement dansent
Comme dans les dessins de Folon


On pourrait presque s'envoler
Dans la lenteur de leur passé
Frôler d'un long battement d'ailes
L'exil sans fin qui les appelle

A rêver loin dans leur mystère
On pourrait presque enfin se perdre

Comme dans les dessins de Folon
Ceux qu'on aimait nagent à l'envers
Oiseaux de l'eau, poissons de l'air
Perdent le fil de nos saisons

Dans la brume de leur prison
Ceux qu'on aimait toujours s'effacent
Derrière les voiles de l'espace
Comme dans les dessins de Folon

Un jour on voudra leur parler
De l'autre côté du papier
On rêvera d'aubes plus pâles
D'éternité couleur d'opale

Un jour on se laissera faire
On glissera dans leur lumière

Comme dans les dessins de Folon...

Paroles Yves Duteil Musique jean Musy
Track Name: Une seule vie
Marcher dans le sable
Se sentir coupable
Dans les herbes hautes
C'est sur tout est de ma faute
Savoir dire tant pis
Avoir juste envie
Rester dans son lit
Tout ça m'est interdit
Il faut que quelqu'un m' aide
Je n' ai qu 'une seule vie
A trouver le remède
Je n' ai qu 'une seule vie
Chaque jour cette pensée m' obsède
Je n' ai qu 'une seule vie
Faire comme tout le monde
Entrer dans la ronde
Surtout pas de vagues
D'ici personne ne s' évade
Il faut que quelqu'un m' aide
Je n' ai qu 'une seule vie
A trouver le remède
Je n' ai qu 'une seule vie
Chaque jour cette pensée m' obsède
Je n' ai qu 'une seule vie
Inquiet, soucieux, honnête jour et nuit
Voilà ce qu' est devenue ma vie
Il faut que quelqu'un m' aide
Je n' ai qu 'une seule vie
A trouver le remède
Je n' ai qu 'une seule vie
Chaque jour cette pensée m' obsède
Je n' ai qu 'une seule vie

Paroles et musique Gérald de Palmas
Track Name: Au pays des merveilles de Juliet
Vous marchiez Juliet au bord de l'eau,
vos quatre ailes rouges sur le dos
Vous chantiez Alice de Lewis Carroll
Sur une bande magnétique un peu folle

Maman on va cueillir des pâquerettes
Au pays des merveilles de Juliet

La la la la la la la la
La la la la la la la la

Sur les vieux écrans de soixante-huit,
vous étiez Chinoise, mangeuse de frites
Ferdinand Godard vous avait alpaguée
De l'autre côté du miroir d'un café

Maman on va cueillir des pâquerettes
Au pays des merveilles de Juliet


La la la la la la la la
La la la la la la la la

Dans la tire qui mène à Hollywood,
vous savez bien qu'il faut jouer des coudes
Les superstars et les petites filles de Marlène
Vous coinceront Juliet dans la nuit américaine

Maman on va cueillir des pâquerettes
Au pays des merveilles de Juliet

Maman on va cueillir des pâquerettes
Au pays des merveilles de Juliet

La la la la la la la la
La la la la la la la la


Paroles et musique Yves Simon
Track Name: Dis quand reviendras-tu ?
DIS ! QUAND REVIENDRAS-TU ?

1. Voilà combien de jours, voilà combien de nuits...
Voilà combien de temps que tu es reparti !
Tu m'as dit ;
Cette fois, c'est le dernier voyage,
Pour nos coeurs déchirés, c'est le dernier naufrage.
Au printemps, tu verras, je serai de retour.
Le printemps, c'est joli, pour se parler d'amour :
(Version Femme : Je ne suis pas de cell's qui meurent de chagrin,)
Nous irons voir ensemble les jardins refleuris,
(Je n'ai pas la vertu des femmes de marins.)
Et déambulerons dans les rues de Paris !

REFRAIN

Dis !
Quand reviendras-tu ?
Dis ! au moins le sais-tu ?
Que tout le temps qui passe
Ne se rattrape guère...
Que tout le temps perdu
Ne se rattrape plus !


2. Le printemps s'est enfui depuis longtemps déjà,
Craquent les feuilles mortes, brûl'nt les feux de bois...
A voir Paris si beau en cette fin d'automne,
Soudain je m'alanguis, je rêve, je frissonne...
Je tangue, je chavire, et comme la rengaine ;
Je vais, je viens, je vire, je tourne, je me traîne...

(V.F. Je ne suis pas de cell's qui meurent de chagrin,)
Ton image me hante, je te parle tout bas...
(Je n'ai pas la vertu des femmes de marins.)
Et j'ai le mal d'amour et j'ai le mal de Toi !

Dis !
Quand reviendras-tu ?
Dis ! au moins le sais-tu ?
Que tout le temps qui passe
Ne se rattrape guère...
Que tout le temps perdu
Ne se rattrape plus !

3. J'ai beau t'aimer encor, j'ai beau t'aimer toujours.
J'ai beau n'aimer que toi, j'ai beau t'aimer d'amour...
Si tu ne comprends pas qu'il te faut revenir,
Je ferai de nous deux, mes plus beaux souvenirs...
Je reprendrai la rout', le Monde m'émerveill'.
J'irai me réchauffer à un autre Soleil...
(V.F. Je ne suis pas de cell's qui meurent de chagrin,)
Je ne suis pas de ceux qui meurent de chagrin...
(Je n'ai pas la ver-tu des femmes de marins.)
Je n'ai pas la vertu des Chevaliers anciens.

Dis !
Quand reviendras-tu ?
Dis ! au moins le sais-tu ?
Que tout le temps qui passe
Ne se rattrape guère...
Que tout le temps perdu
Ne se rattrape plus !

Paroles et musique Barbara
Track Name: Je t'aimai, je t'aime et je t'aimerai
Mon enfant nue sur les galets
Le vent dans tes cheveux défaits
Comme un printemps sur mon trajet
Un diamant tombé d'un coffret
Seule la lumière pourrait
Défaire nos repères secrets
Où mes doigts pris sur tes poignets
Je t'aimais, je t'aime et je t'aimerai
Et quoique tu fasses
L'amour est partout où tu regardes
Dans les moindres recoins de l'espace
Dans le moindre rêve où tu t'attardes
L'amour comme s'il en pleuvait
Nu sur les galets

Le ciel prétend qu'il te connaît
Il est si beau c'est sûrement vrai
Lui qui ne s'approche jamais
Je l'ai vu pris dans tes filets
Le monde a tellement de regrets
Tellement de choses qu'on promet
Une seule pour laquelle je suis fait
Je t'aimais, je t'aime et je t'aimerai
Et quoique tu fasses
L'amour est partout où tu regardes
Dans les moindres recoins de l'espace
Dans le moindre rêve où tu t'attardes
L'amour comme s'il en pleuvait
Nu sur les galets

On s'envolera du même quai
Les yeux dans les mêmes reflets
Pour cette vie et celle d'après
Tu seras mon unique projet
Je m'en irai poser tes portraits
À tous les plafonds de tous les palais
Sur tous les murs que je trouverai
Et juste en dessous, j'écrirai
Que seule la lumière pourrait...
Et mes doigts pris sur tes poignets
Je t'aimais, je t'aime et je t'aimerai...

Paroles et musique Françis Cabrel
Track Name: Fais moi une place
Fais-moi une place
Au fond d'ta bulle
Et si j't'agace
Si j'suis trop nul
Je deviendrai
Tout pâle, tout muet, sans vie
Pour qu'tu m'oublies

Fais-moi une place
Au fond d'ton cœur
Pour que j't'embrasse
Lorsque tu pleures
Je deviendrai
Tout fou, tout clown, gentil
Pour qu'tu souries

J'veux q't'aies jamais mal
Qu't'aies jamais froid
Et tout m'est égal
Tout : à part toi
Je t'aime

Fais-moi une place
Dans ton avenir
Pour que j'ressasse
Moins mes souvenirs
J'aurai jamais


Mon air éteint, hautain
Pour qu'tu soies bien

Fais-moi une place
Dans tes urgences
Dans tes audaces
Dans ta confiance
Je s'rai jamais
distante, distraite, cruelle
Pour qu'tes des ailes

J'veux pas q'tu t'ennuies
J'veux pas q't'aies peur
J'voudrais q'tu oublies
L'goût du malheur
Je t'aime

Une petite place
Ici, maintenant
Car le temps passe
A pas d'géant
Je me ferai
Toute neuve, toute belle, tout ça...
Pour être à toi

Je me ferai
Toute neuve, toute belle, tout ça...
Pour être à toi

Paroles Françoise Hardy musique Julien Clerc
Track Name: La maison du bonheur
Un jardin,
Quatre murs,
Un soleil
Doré comme un citron mûr,
Ta chaleur
Blottie contre ma chaleur,
Et ton cœoeur tout contre mon coeœur.

Tes yeux doux,
Tes seins lourds,
Mes mains nues
Couchées contre tes velours,
Nos prénoms
Gravés au feutre en couleur,
Sur ton coeœur, sur mon coeœur.

{Refrain:}
Ce serait la maison du bonheur.
Même à fort loyer, j'suis preneur.
Il n'y aurait que toi contre moi
Et l'amour contre notre amour

Plus d'auto,
Plus d'ciné.
Rien qu'un rêve
Sur le bout de ton nez.
Tes grains de beauté,
Mon grain de folie
Et ta vie tout contre ma vie.

{Refrain}

Rien qu'un toit
Pour nous deux,
Rien qu'une chambre
Avec vue sur tes yeux,
Le chien qui dort
Et qui veille au bas du lit
Sur ta vie, sur ma vie.

{Refrain}

Un jardin
Sur la mer,
Un chagrin
Jeté comme un fruit amer,
Ta chaleur
Serrée contre ma chaleur
Et ton cœoeur
Tout contre mon coeur.

Paroles et musique Françis Lalanne
Track Name: Le sud
C'est un endroit qui ressemble à la Louisiane
A l'Italie
Il y a du linge étendu sur la terrasse
Et c'est joli

On dirait le Sud
Le temps dure longtemps
Et la vie sûrement
Plus d'un million d'années
Et toujours en été

Y'a plein d'enfants qui se roulent sur la pelouse
Y'a plein de chiens
Y'a même un chat, une tortue, des poissons rouges
Il ne manque rien

On dirait le Sud...

Un jour ou l’autre, il faudra qu’il y ait la guerre
On le sait bien
On n’aime pas ça, mais on ne sait pas quoi faire
On dit c’est le destin

Tant pis pour le Sud
C’était pourtant bien
On aurait pu vivre
Plus d’un million d’années
Et toujours en été

Paroles et musique Nino Ferrer
Track Name: Seras-tu là
Et,
Quand nos regrets,
Viendront danser,
Autour de nous,
Nous rendre fous,
Seras-tu là ?

Pour,
Nos souvenirs,
Et nos amours,
Inconsolables,
Inoubliables,
Seras-tu là ?

Refrain :

Pourras-tu suivre,
Là où je vais ?
Sauras-tu vivre,
Le plus mauvais ? La solitude ? Le temps qui passe ? Et l'habitude ? Regarde-les,
Nos ennemis,
Dis-moi que oui,
Dis-moi que oui...

Quand nos secrets,
N'auront plus cours
Et quand les jours,
Auront passés,
Seras-tu là ?

Pour,
Pour nos soupirs,
Sur le passé,
Que l'on voulait,
Que l'on rêvait,
Seras-tu là ?

PAroles et musique Michel berger
Track Name: Un homme heureux
Pourquoi les gens qui s'aiment
Sont-ils toujours un peu les mêmes?
Ils ont quand ils s'en viennent
Le même regard d'un seul désir pour deux
Ce sont des gens heureux

Pourquoi les gens qui s'aiment
Sont-ils toujours un peu les mêmes?
Quand ils ont leurs problèmes
Ben y a rien à dire
Y a rien à faire pour eux
Ce sont des gens qui s'aiment

Et moi j'te connais à peine
Mais ce s'rait une veine
Qu'on s'en aille un peu comme eux
On pourrait se faire sans qu'ça gêne
De la place pour deux
Mais si ça n'vaut pas la peine
Que j'y revienne
Il faut me l'dire au fond des yeux
Quel que soit le temps que ça prenne
Quel que soit l'enjeu
Je veux être un homme heureux

Pourquoi les gens qui s'aiment
Sont-ils toujours un peu rebelles?
Ils ont un monde à eux
Que rien n'oblige à ressembler à ceux
Qu'on nous donne en modèle

Pourquoi les gens qui s'aiment
Sont-ils toujours un peu cruels?
Quand ils vous parlent d'eux
Y a quelque chose qui vous éloigne un peu
Ce sont des choses humaines

Et moi j'te connais à peine
Mais ce s'rait une veine
Qu'on s'en aille un peu comme eux
On pourrait se faire sans qu'ça gêne
De la place pour deux
Mais si ça n'vaut pas la peine
Que j'y revienne
Il faut me l'dire au fond des yeux
Quel que soit le temps que ça prenne
Quel que soit l'enjeu
Je veux être un homme heureux
Je veux être un homme heureux
Je veux être un homme heureux

Paroles et musique William Sheller
Track Name: Hors saison
C'est le silence
Qui se remarque le plus
Les volets roulants tous descendus
De l'herbe ancienne
Dans les bacs à fleurs
Sur les balcons
On doit être hors-saison

La mer quand même
Dans ses rouleaux continue
Son même thème
Sa chanson vide et têtue
Pour quelques ombres perdues
Sous des capuchons
On doit être hors-saison

Le vent transperce
Ces trop longues avenues
Quelqu'un cherche une adresse inconnue
Et le courrier déborde
Au seuil des pavillons
On doit être hors-saison

Une ville se fane
Dans les brouillards salés
La colère océane est trop près

Les tourments la condamnent
Aux écrans de fumée
Personne ne s'éloigne du quai

On pourrait tout prendre
Les murs, les jardins, les rues
On pourrait mettre
Aux boîtes aux lettres nos prénoms dessus
Ou bien peut-être un jour
Les gens reviendront
On doit être hors-saison

La mer quand même
Dans ses rouleaux continue
Son même thème
Sa chanson vide "où es-tu ?"
Tout mon courrier déborde
Au seuil de ton pavillon
On doit être hors-saison...

Une ville se fane
Dans les brouillards salés
La colère océane est trop près
Les tourments la condamnent
Aux écrans de fumée
Personne ne s'éloigne du quai

Paroles et musique Françis Cabrel
Track Name: J'ai eu trente ans
Dors ma ville aux pluies d'automne
Odeurs de craie qu'enfant griffonne
Trottoirs mouillés
Les marronniers
Bonsoir

Dors, ma nuit au goût amer
De ces étés des bords de mer
Parents couchés
Rêves éveillés
Bonsoir

Tous mes souvenirs s'enfument
Aux trente bougies qui s'allument
Je soufflerai
J'arrêterai
Plus tard

Tous mes souvenirs s'écartent
Un peu semblables au jeu de cartes
Aux mains du joueur
Quand il n'y aura plus de donne
Même s'il y a maldonne

Au café des certitudes
Aux vieux flippers de l'habitude
Aux jeux gratuits
Des loteries
Bonsoir

À l'idole qui finit mal
Avec Blondie dans un journal
Maîtres à penser
Maîtres à chanter
Bonsoir

C'est le temps de plus d'excuse
Au vieil écolier qui s'amuse
Ce qui n'est pas
Ne sera pas
Plus tard

Dans l'emploi du temps qui reste
Y a plus de nuits, y a plus de siestes
Y a plus de cafard
Ceux qui regardent en arrière
Ne voient que de la poussière

Oh! ma ville aux pluies d'automne
Un jour, si ton parfum m'étonne
Cheveux mouillés
Gorge serrée
Du soir

Promets-moi de faire silence
Avec mes souvenirs d'enfance
J'ai eu trente ans
Je suis content
Bonsoir

Paroles Maxime Le Forestier musique Julien Clerc
Track Name: Sur la route
Entre toute autre chose
J'aurais dû m'arrêter faire une pause
Mais j'étais trop pressé
N'aurait-on pas pu attendre un été

Erreur fatale
J'aurais dû t'écouter
Je ne dissociais plus le bien du mal

Car j'étais sur la route
Toute la sainte journée
Je n'ai pas vu le doute en toi s'immiscer
J'étais sur la route
Toute la sainte journée
Si seulement j'avais pu lire
Dans tes pensées ...

J'avais perdu l'habitude
Le sentiment profond de solitude
Je ne m'apercevais pas
Que tu étais derrière chacun de mes pas

Erreur fatale

Vient le temps des regrets
Je me noie dans un verre de larmes

Car j'étais sur la route
Toute la sainte journée
Je n'ai pas vu le doute en toi s'immiscer
J'étais sur la route
Toute la sainte journée
Si seulement j'avais pu lire
Dans tes pensées ...

J'ai fait mon malheur

Car j'étais sur la route
Toute la sainte journée
Je n'ai pas vu le doute en toi s'immiscer
J'étais sur la route
Toute la sainte journée
Si seulement j'avais pu lire
Dans tes pensées ...

J'aurais vu le doute
en toi s'immiscer

Paroles et musique Gerald de Palmas
Track Name: Le monde est stone
J'ai la tête qui éclate
J'voudrais seulement dormir
M'étendre sur l'asphalte
Et me laisser mourir

Stone
Le monde est stone
Je cherche le soleil
Au milieu de la nuit

J'sais pas si c'est la terre
Qui tourne à l'envers
Ou bien si c'est moi
Qui m'fait du cinéma

Stone
Le monde est stone

J'ai plus envie d'me battre
J'ai plus envie d'courir
Comme tous ces automates
Qui bâtissent des empires
Que le vent peut détruire
Comme des châteaux de cartes

Stone
Le monde est stone
Je cherche le soleil
Au milieu de ma nuit

Laissez-moi me débattre
N'venez pas m'secourir
Venez plutôt m'abattre
Pour m'empêcher d'soufrir

J'ai la tête qui éclate
J'voudrais seulement dormir
M'étendre sur l'asphalte
Et me laisser mourir
Et me laisser mourir

Paroles Luc Plamondon Musique Michel Berger
Track Name: Le prélude de Bach
Lorsque j'entends ce prélude de Bach
par Glen Gould ma raison s'envole
vers le port du havre et les baraques
et les cargos lourds que l'on rafistole
et les torchères les grues patraques
les citernes de gasoil

Toi qui courais dans les flaques
moi et ma tête à claques
moi qui te croyais ma chose, ma bestiole
moi je n'étais qu'un pot de colle

Lorsque j'entends ce prélude de Bach
par Glen Gould ma raison s'envole
et toutes ces amours qui se détraquent
et les chagrins lourds, les peines qu'on bricole
et toutes mes erreurs de zodiaque
et mes sautes de boussole
Toi les pieds dans les flaques
moi et ma tête à claques
j'ai pris les remorqueurs pour des gondoles
et moi, moi je traîne ma casserole

Dans cette décharge de rêve en pack
qu'on bazarde au prix du pétrole
pour des cols blanc et des corbacs
qui se foutent de Mozart, de Bach

J'donnerais Ray Charles, Mozart en vrac
la vie en rose, le rock'n roll
tous ces bémols et tous ces couacs
pour Glenn Gould dans l'prélude de Bach

Paroles Jean-Claude Vannier musique Jean-Sébastien Bach harmonisation Marc-André Caron
Track Name: Tout le monde y pense
Tout le monde y pense,
Les hommes, les anges, les vautours,
Y a plus de distances,
Personne qui ait les bras trop courts,
Tout le monde espère,
Même à l'arrière des arrière-cours,
Tout le monde veut son billet retour,
D'amour, d'amour, d'amour, d'amour.

Son éclat de chance,
Celui qui vous brûle, vous inonde,
Mais le ciel s'en balance,
Puisqu'il y en a pas pour tout le monde,
Y a des gens plein les urgences,
Sous les lumières des abat-jour,
Qui attendent leur billet retour,
D'amour, d'amour, d'amour, d'amour, d'amour.

Ces anges qui dansent,

Sur ces pistes trempées d'alcools,
Dans ces caves immenses,
Les cheveux collés aux épaules,
S'envolent en silence,
Et s'éparpillent au petit jour,
En cherchant des billets retour,
D'amour, d'amour, d'amour, d'amour, d'amour.

Ces femmes qui s'avancent,
En tenant au bout de leurs bras,
Ces enfants qui lancent,
Des pierres vers les soldats,
C'est perdu d'avance,
Les cailloux sur des casques lourds,
Tout ça pour des billets retour,
D'amour, d'amour, d'amour, d'amour, d'amour.

Les hommes, les anges, les vautours...
Personne qui ait les bras trop courts...
Tout le monde y pense..

Paroles et musique Françis Cabrel
Track Name: Utile
"A quoi sert une chanson
Si elle est désarmée ?",
Me disaient des chiliens,
Bras ouverts, poings serrés.

Comme une langue ancienne
Qu'on voudrait massacrer,
Je veux être utile
À vivre et à rêver.

Comme la lune fidèle
A n'importe quel quartier,
Je veux être utile
À ceux qui m'ont aimé,

À ceux qui m'aimeront
Et à ceux qui m'aimaient.
Je veux être utile
À vivre et à chanter.

Dans n'importe quel quartier
D'une lune perdue,
Même si les maîtres parlent
Et qu'on ne m'entend plus,

Même si c'est moi qui chante
À n'importe quel coin de rue,
Je veux être utile
À vivre et à rêver.

À quoi sert une chanson
Si elle est désarmée

Paroles Etienne Rhoda Gil Musique Julien Clerc